Mobilité connectée, un axe d’avenir pour les petites villes aussi

Mobilité connectée, un axe d’avenir pour les petites villes aussi

La thématique de la mobilité intelligente, ou connectée ou durable envahit l’espace public. Ces promesses semblent concerner les seules grandes métropoles. En effet, la mobilité intelligente promet de réduire le temps de recherche d’une place de stationnement, de disposer sur son smartphone d’applications qui conseillent les meilleures offres multimodales (train, bus, auto, vélo) pour aller d’un point A à un point B. Les premières villes montrées en exemples sont Lyon, Nice, Santander,… Les grandes entreprises comme IBM, Accenture ou Egis prospectent les plus grands marchés publics des plus grandes villes du monde pour partager la manne issue d’un meilleur usage des infrastructures existantes.

Or, les petites villes doivent prendre le virage de l’innovation dans les déplacements économes et innovants. Sinon, elles perdront de l’attractivité car les déplacements innovants deviendront beaucoup moins chers. En 2025, il ne faudrait pas que les grandes villes disposent d’un parc stratégique de voitures sans chauffeur (on économise le salaire du chauffeur et on a une place en plus) tandis que les petites villes n’offrent que des solutions couteuses et obsolètes de déplacement conçues aux belles heures de la civilisation de l’automobile individuelle.

La révolution de la mobilité connectée peut s’appliquer partout. Elle repose sur le partage des données numériques locales pour un meilleur usage d’une palette grandissante de moyens de transport locaux. Que vous habitiez une grande ville ou une petite, vous partagerez un déplacement avec votre prochain et pas avec votre lointain. Dans une grande et une petite ville, la difficulté est toujours l’intermodalité. Il revient aux acteurs de petites villes de puiser dans la caverne d’Alibaba des innovations les solutions qui leur conviennent.

C’est pourquoi, le forum du 3 juillet 2014 au Palais du Luxembourg : Mobilité durable : ingénierie des déplacements économes et innovants, présidée par le sénateur Yves Krattinger, s’adresse aussi aux responsables des déplacements dans les villes petites et moyennes.

Pascal Perez, directeur de Formules Economiques Locales

« Il n’y a pas seulement qu’à Paris que le crime fleurit, nous au village aussi on a de beaux assassinats » Georges Brassens ».

Téléchargez l’article en PDF

2016-10-12T09:02:48+00:00